Ecotrail 50 km


Nous étions 3 du club à nous lancer dans cette aventure sur une distance qu’aucun de nous connaissait !! Notre distance max était le marathon sur route et plat , nous partions pour 50 km  avec 1000 m de dénivelé , et même si nous connaissions les chemins empruntés, le matin de la course nous n’en menions pas large et le seul objectif était  : Finir et pas trop mal.

 

 

Le départ était donné du grand canal dans le parc du château de Versailles à 10h45 , 1900 partants et comme d’hab, impossible d’approcher de la ligne de départ sauf s’y installer tôt , donc Sam et moi  nous mettons en queue de peloton et passons sous l’arche environ  1 minute après le départ officiel. Ensuite , un départ rapide vu la distance et ce qui nous

est annoncé , nous faisons le tour du grand canal à notre rythme , on passe en 32′ au 5 ème km en 1240 ème position. Y a du monde et à la sortie de Versailles , ça bouchonne dans une single !!!  vu l’allure, tout le monde est cool , ici, on ne se bat pour la place  😉


On continue et on passe sur les chemins du trail de Jouy pour revenir vers Viroflay ( la côte de la chaumière que je fais évidemment en marchant comme tout le monde autour de moi ) puis des allées et venues montantes -descendantes vers la tour hertzienne de Meudon pour arriver au 1er Ravito à Chaville au 28ème km , on y arrive en 3h04 en 1100ème position . On se sent très bien, on remplit les gourdes, s’alimente un peu , très bonne ambiance mais certains s’allongent déjà !! ça va être dur de repartir! Petit coucou à la famille venue nous encourager et on repart vers l’autre côté de la vallée . Là, ça monte raide et plusieurs fois, la moyenne en prend un coup car on marche à chaque montée . On continue de boire et s’alimenter régulièrement grâce à Sam qui m’organise ça super bien . On rejoint Alain et Pierre dans le parc de St  Cloud , 1 km avant le ravito, Alain a mal partout et attend la pause avec impatience.

 

On arrive au ravito du 40 ème km  en 4 H 39 en 955 ème position , beaucoup  d’écrémage sur cette partie , dû à pas mal de dénivelé , pour nous ça va plutôt bien , pas de crampes, pas de douleurs trop insupportables, on prend notre temps , on profite de la vue claire et dégagée sur Paris, Alain et Pierre  nous rejoignent et on repart ensemble du ravito.

Comme on n’a pas trop mal aux jambes , on profite de la descente vers les quais pour allonger et on laisse Alain et Pierre. Arrivés aux quais, il faut courir au train et essayer de ne plus trop marcher . Je regarde la montre et me dis que 6 h , est peut-être envisageable surtout que je me sens bien . Il y a devant moi  plusieurs filles et cela me motive bien pour avancer et les doubler . A ce moment, je laisse Sam qui n’arrive plus à suivre. Mais l’arrivée est encore loin …. et toute la partie près des voitures et des usines est très difficile et j’ai du mal à ne pas marcher , je le fais sur quelques mètres et me force à repartir en essayant de suivre quelqu’un qui me double en courant…. Les mollets commencent à se crisper… il faut tenir… Une fille revient de derrière et me dit qu’elle m’a en ligne depuis longtemps et qu’elle accélère pour finir sous les 6H. On nous annonce l’arrivée à 300 m. Ma montre indique 5H59, je tente de la suivre et j’arrive en 5H59’30 » à ma montre !!!! trop cool !! Au classement 919 ème place !! toujours en progression , ce qui m’a aidé pour le moral.  Pas de crampes , de bonnes sensations , une meilleure impression qu’à l’arrivée du marathon.

Tee-shirt de Finisheuse et ravito , j’attends Sam qui arrive en 6H08 , puis Alain qui a couru au mental sur les quais et arrive avec Pierre en 6H11 !

seul bémol 🙁  mon temps officiel : 6h00’34 »  et oui, partir en dernier ça compte à la fin 🙁

Expérience très satisfaisante ,temps idéal , pas de crampes , bonne gestion de l’alimentation et de la boisson (merci Sam !! c’est lui qui a tout fait ) et beaucoup de plaisir . A refaire dans un endroit inconnu pour profiter du paysage .

pour info : Nombre de partants : 1603   dont femmes : 198 (12,35% des partants)

Nombre d’arrivants : 1528 (95,32% des partants)   dont femmes : 190 (12,43% des arrivants) (95,96% des partantes)

1er Martin SCHEDLER en 3h29

1ère Sylvie Quittot en 3h54

Trail Blanc des Vosges


Ça commence comme ça :Ça neige la veille, ça bouche au début, ça se dévoile ensuite
Ça en met plein les yeux et les sourires
Ça se faufile en sentier, ça se défile en longue piste
Ça trace plein pot dans la poudre fraiche pour des enjambées de folie
Ça dérape dans la trace de neige bien tassée
Ça relance pas toujours facile à petites foulées glissantes
Ça tente de pauser davantage avec l’appareil
Ça caille si tu pauses trop longtemps
Ça c’est Juliette & sa sœur Amandine qui court, qui encouragent
Ça c’est Vincent, Fred, Laurent et Oli qui savourent leur 17 bornes
Ça c’est les mêmes qui envoient comme des porcs la veille droit dans la pente sur le 5 km nocturne
Ça, c’était ce week-end dans les Vosges

Une très belle ….

Je vous souhaite à toutes et tous une très belle année 2014.
Des chronos qui pètent les plafonds, des raids du tonnerre et des dizaines de lignes d’arrivée passées avec le sourire 😉
Plus traditionnellement que 2014 vous garde santé plaisir et réussite ainsi qu’à vos proches.
Le sourire, le rire et le plaisir doivent être un seul et unique fil conducteur de toutes nos actions 🙂
A bientôt sur nos sentiers, pistes et forêts et bien sûr… rendez-vous aux entraînements et le 9 février!

Trail des Crêtes et Cimes 14 juillet 2013

Dans la série j’ai testé pour vous : la première édition du TCC (Trail des Crêtes et Cimes). 

C’était le 14 juillet 2013, un trail de 17 km et 850 D+, avec un parcours dessiné dans le massif du Champ du Feu en Alsace et près de 500 participants pour cette première édition.

Il fait découvrir des sentiers, des pistes de ski alpin, des chemins de débardage, des directs à travers forêt, des layons.

Vue du parcours

 

 

Ce parcours est court mais exigeant avec des pentes à plus de 30% (merci pour les cordes…). Il se situe 750m et 1099m d’altitude, alternant passages en forêts ombragées et points de vue tels au « Pelage » ou à la « crête Roffling » et quelques surprises des organisateurs tels un mini-pont suspendu.

Météo parfaite : ciel bleu et soleil ; température entre 15 et 18 degrés…

 

 

Organisation parfaite (parcours et profil sur le dossard ainsi que la puce pour les différents chronos partiels), superbe tshirt technique et bien sûr tarte flambée et bière à l’arrivée !

A refaire.

http://www.trailcretesetcimes.com/

Michel

L'équipe d'organisation

Votre serviteur

Trail du vieux lavoir, Morainvilliers (78) le 23 juin 2013

Eh oui, les nouveaux maillots furent bien baptisés par la boue ce matin….

Nous étions 6 à nous élancer sur les 21,5 km du trail du vieux lavoir. Il y avait aussi Pascal G. qui lui le faisait pour les couleurs des dunes d’espoir.

Chacun d’entre nous a apprécié ce parcours assez varié. Les 10 premiers kilométres nous faisaient passer par des chemins de champs de coquelicots et de multiples petites côtes. A mi-parcours nous regagnions les sous-bois où la boue nous attendait avec là encore de belles côtes qui durcissaient les cuisses, et ce type de parcours nous a accompagné jusqu’à l’arrivée.

Avec Bérengère nous avons fait course ensemble le but étant  le podium ( pour elle hein ….car pour moi ……). Jusqu’au 19 ème kilomètre elle était même en 1ère place du scratch féminin…puis une autre féminine tournant comme un avion est passée alors que nous étions sur « un raidillon » pour finalement la devancer de 30 secondes sur la ligne…..

Ce fût donc le 2ème beau baptême du maillot avec sa magnifique 2ème place.Vous pourrez admirer les photos jointes.Nous sommes donc tous revenus heureux de son résultat et de notre sortie.

 

Philippe

Voici nos temps

Bérengère    1 h 48

Philippe       1 h 49

Pascal B.      1 h 56

Michel         2 h 07

Alain           2 h 09

Hervé          2 h 16

Trail des Cerfs – 2013 (la Queue-Lez-Yvelines, 78)

Dimanche 26 / 05 /2103          TRAIL DES CERFS

Nous étions 7 de la section à nous aligner au « Trail des cerfs » sur le 20 km à la Queue-Lez-Yvelines parmi 480 coureurs annoncés.

La météo était clémente, fraiche mais temps sec, au moins au dessus de nos têtes car sous les chaussures ce fût autrement…..

Les dix premiers kilomètres étaient assez calmes hormis une belle côte, mais cette partie était super boueuse avec quelques traversées de gués, le tout sur un magnifique parcours.

Le ravitaillement fût le bienvenu, et un coup d’œil à mon chrono (48’ / 49’), laissait espérer un bon temps final……et ben non, car sur la deuxième partie tout le dénivelé nous attendait !

2 belles côtes dont une assez longue qu’il fallait remonter dans un ruisseau où l’eau était fraiche !

Une multitude de petites côtes et surtout de beaux panoramas dans les pinèdes, mais un terrain toujours très gras.

Le dernier kilomètre super roulant avec comme final un tour de stade.

En voici nos temps respectifs :

Philippe Q . 1 h 45

Pascal  1h 47

Bernard C. 1 h 49

Guillaume 1h 54

Michel 1h 56

Philippe M. 2h 12

Hervé 2 h 16

 

 

Mon 1er marathon : Sénart , le 1er mai 2013

 1er mai : lever à 6h30, petit déj normal puis départ pour Sénart .

J’étais bien stressée avant le départ et depuis plusieurs jours ; la météo très variable de la veille ne me rassurait pas du tout. J’étais en proie à tous les doutes possibles sur la tenue à porter. Juste avant le départ, Michel, un camarade de club, m’annonce qu’il va courir avec moi car, suite à une blessure, il n’a pas pu s’entraîner depuis quelques temps et ne pourra pas réaliser son objectif. Ça me rassure. En fait, la météo est idéale, il fait frais, peu de vent, pas de pluie.

On part donc ensemble. Pendant le 1er semi, on va courir avec un 3ème compagnon qui apprécie notre allure. Michel est très à l’aise et m’emmène à un rythme un peu supérieur à celui que j’avais prévu. On part donc sur 5’25 à 5’30 du KM alors que j’avais prévu 5’40. On passe à l’aise le semi en 1h55m , ça déroule cool, on bavarde, on plaisante mais méfiants, on choisit quand même de ralentir un peu et de passer sur 5’40 . On poursuit jusqu’au environ 30éme km et là, on perd Michel , on continue à 2 avec un Thierry que je ne connais pas mais qui me raconte un peu son retour à la course à pied, il y a un an à 50 ans et avec 20kg de trop, il fait son 2ème marathon, a reperdu 15 kg et vise 4h comme moi. On poursuit jusqu’au 35ème comme ça et puis à un ravito, j’ai du mal à repartir , il me lâche , je vois au loin  Sam, mon mari en galère, je le rejoins, il me dit avoir très mal aux mollets , on se soutient mais le rythme n’est plus là, les jambes, surtout sont dures. Je suis passée à 5’50 du kilo et je passe vite à 6 ‘ et ses 5 kilomètres jusqu’au 40ème me paraissent très longs et très durs, surtout les lignes droites qui ne finissent pas …. Je focalise sur ma foulée en refusant de m’arrêter de courir. Au 40ème, on entre dans le village de l’arrivée, il y a plus de monde,les encouragements du public, un air de batucada bien rythmé me pousse vers l’avant.  Je continue en cherchant la foulée qui me fait le moins mal, qui ne m’apportera pas les crampes qui pointent. Je sais que je perds du temps, alors j’essaie de ne pas en perdre plus. Le parcours se termine par une descente que je pensais m’aider à reprendre de la vitesse mais les douleurs dans les jambes sont trop fortes et cette descente devient un calvaire de plus. Heureusement, la vue du stade annonce la fin et je passe le 42ème km en même temps que l’entrée sur le stade, c’est fini, je vois le chrono et entend le speaker qui confirme le temps espéré : MOINS de 4 Heures.

 

3h 57’ 23″ exactement. Mon objectif est atteint !!!! trop contente !!!  j’attends et je vois arriver mon mari juste après en 3h59’14 ». SUPER , on est tous les 2 sous les 4 H . Génial!!!! un brin de muguet, la médaille, un peu de ravito et quelques étirements…. on s’écroule sur la pelouse. Demain promet d’être dur. En attendant fière d’avoir réussi ce défi, merci aux organisateurs, aux supporters tout le long, merci à notre entraineur Wilfrid, ces heures passées l’hiver à tourner autour de cette piste ou à remonter ces côtes toujours « trop » mi/super/extra longues le vendredi, m’ont permis d’atteindre mon objectif.

trop contents d'avoir fini

Michel arrive en 4h23, content d’avoir terminé « à pied » et pas dans « l’ambulance » et bravo à Brendan qui a terminé en 3H26.

 

24 mars : 6h de Buc, semi de Rambouillet, trail du ventoux, foulées d’Angoulème !

Ce week end est un beau moment sportif pour la section puisque si je ne me trompe pas, nous serons 16 engagés sur divers événements :

  • Bérengère, sur les foulées d’Angoulème, 10km, pour sa préparation des championnats de France des 10km route qui aura lieu le 13 avril à Cabriès dans les bouches du Rhône.
  • Vincent, sur le trail du ventoux, pour 46km
  • Luc, Pierre, Brendan, Michel, Hervé, Jean-Marc, Thierry et Sébastien sur le semi de Rambouillet,
  • Enfin 2 équipes de 3 coureurs seront alignées sur les 6h de Buc, les « hamsters » formés de Olivier, Philippe et Laurent, et les « placomusofélés » (*) formés de Christophe, Pascal, Alain.

Les 2 équipes des 6h de Buc seront suivis, conseillés et nourris par Wilfrid, notre coach, avec la ligne de produits diététiques « beautysané » que nous avions découvert en novembre dernier lors d’une présentation à l’issue de la séance de fractionné du mercredi. L’objectif est bien sûr d’optimiser nos performances avec l’apport énergétique adéquat. Par ailleurs, les stratégies des 2 équipes sont définies. les « hamsters » partiront avec un premier relai long de 40’ puis dégressif ensuite jusqu’à seulement 5’ à la fin alors que les « placomusofélés » partiront à priori sur un rythme légèrement plus rapide avec un premier relai de seulement 30’ puis bien sûr dégressif jusqu’à la fin. Quelle stratégie sera la bonne pour préserver les forces mais optimiser les performances ? Réponse demain…

Outre les 2 équipes de notre section, il y aura 12 autres équipes de 3, 8 équipes de 6, et 119 individuels. Va y avoir du monde sur le circuit de 1013m du parc de Buc !! 😉

Venez supporter les participants individuels et les relayeurs le matin pour votre entraînement ou à la sortie de la sieste l’après-midi pour les derniers moments! Les 6h se déroulent dans le parc du château de 10h à 16h. Par exemple en partant du parc de Buc, vous pouvez faire le tour des 3 lacs de la bièvre en 12km, parfait pour votre entraînement ou une sortie vélo :

 

(*) La placomusophilie est le fait de collectionner les plaques de muselet. Le collectionneur est le placomusophile.

QBRC 2013 : la 4è édition du trail viroflaysien se confirme le 1er septembre prochain

QBRC départ 2012

QBRC départ 2012

La QBRC, trail en 10 ou 21km parcourant les forêts viroflaysiennes des 2 rives se confirme pour le 1er septembre 2013.

Un nouveau parcours est en cours de préparation d’après le mail d’annonce des organisateurs :

« Salut à toi, ami de la QBRC

Nous avons décidé d’organiser en 2013 notre 4ième QBRC : elle se déroulera le Dimanche 1er Septembre. Nous serons ravis de pouvoir compter à nouveau sur votre engagement à nos côtés.

Nous maintiendrons nos choix d’organisateurs qui contribuent nous le pensons à forger l’identité de la QBRC : un parcours entre ville et forêt assez difficile ; des ravitaillements 100% bio ; un souvenir aux coureurs et un cadeau aux bénévoles atypiques ; 2 Euros par coureur reversé à une association œuvrant en terre Africaine.

Nous tâcherons aussi de proposer un nouveau parcours qui réclamera quelques sorties en forêt cet hiver et qui recueillera nous l’espérons l’accord de l’ONF.

Olivier. »

1er septembre, date à cocher dans nos agendas.

Entraînement, neige… et galette

Départ de l'entraînement au pied de la côte de la chaumière

L’entraînement de ce matin avait un parfum d’hiver avec ses 10cm de neige fraîche. La forêt était somptueuse, drapée de son manteau blanc. Pour les coureurs, la foulée fût plus difficile qu’à l’accoutumée afin de s’extirper de la poudreuse et les distances parcourues s’en sont trouvées réduites, 12km pour le groupe court et 14,5km pour le groupe long. Mais pas question de passer à côté de paysage sublimes et si temporaires dans nos contrées. Nous avons croisé quelques équipages improbables de skieurs de fonds ainsi que les VTTs participants à la rando « les beaux mollets 2013 » du cyclo club de Vélizy. http://ccvv78.fr, beau-mollet-2013

L’après-midi à la salle municipale Juliette, il était l’heure de faire une entorse à la sensibilisation diététique que nous avions eu avec notre coach en novembre dernier… Les adhérents ont pu partager les souvenirs de leurs entraînements matinaux autour de galettes maisons et de bouteilles de cidre (accessoirement en oubliant les quantités ingurgitées 😉 ) et ont pu deviser sur les prochains rendez-vous du printemps ou de la meilleure tactique pour parcourir un 6h en équipe (nous aurons 2 équipes de 3 sur les 6h de Buc le 24 mars).

La bataille improvisée s'impose !

 

Le long de la bièvre

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes